Shalabhasana

Traduction :

La posture de la sauterelle.

Introduction :

La posture de la sauterelle possède plusieurs versions selon les écoles, nous présentons ici une version avec une variante latéralisée et une variante complète.

Version alternée :

Au départ il faut être allongé à plat ventre, la tête en appui sur le menton, les pieds joints, les mains viennent prendre appui au sol en deça de la tête, les coudes pointent vers le haut, les yeux sont ouverts et fixent un point devant sur un support ou dans l’espace, il faut se concentrer sur la ceinture abdominale.

Sur une expir monter jambe gauche en hauteur selon un angle médian tout en gardant l'appui du menton au sol ainsi que des mains et de la ceinture abdominale.

Rester en statique et prendre un rythme du souffle 1/2/2 avec par exemple 3 secondes d'inspir, .6 secondes de tenue à poumons pleins et 6 secondes d'expir. Les yeux restent ouverts et continuent de fixer le point, garder la vigilance au niveau de la racine avec Mula Bandha. Si possible allonger le souffle en doublant la tenue à plein pour passer en rythme de 1/4/2. Si la posture est trop difficile à tenir il est possible de déhancher le bassin sur le côté de façon à soulager l'effort de la jambe en l'air. Rester en satatique si possible 2 à 3 minutes afin de bien se concentrer sur les gestes et ressentir l'élévation de l'énergie et de la chaleur dans le ventre. Reposer sur une expir, prendre une minute de repos et recommencer de l'autre côté.

Variante alternée :

Une variante consiste à plier la jambe d'appui pour que le pied soutienne la jambe en l'air en venant se caler un peu avant le genou :

Cette variante permet de monter beaucoup plus haut la jambe en l'air. Elle étire beaucoup plus le bas du dos et demande une grande concentration pour maintenir l'équilibre général.

Version complète :

Il convient cette fois-ci de fermer les mains avec les poings serrés tout en gardant les pouces à l'extérieur plaqués sur les phalanges des indexs. Positionnner les poings au niveau de chaque aîne de par et d'autre du pubis. L'appui ne doit pas être douloureux, sinon c'est qu'il y a une mauvaise façon d'appuyer les mains au sol. Sur l'expir, monter cette fois-ci les deux jambes accolées, le plus en en hauteur possible. Rester le menton au sol, en essayant de porter le corps plutôt vers l'avant, même concentrations et gestes que précédemment. Sentir l'énergie qui se concentre dans la colonne avec Mula Bandha très puissant qui fait comme un véritable bouchon d'énergie.

Symbolique :

La posture de la sauterelle est particulière en cela qu'elle positionne les jambes et les pieds en l'air pendant plusieurs minutes. Or, les pieds sont d'ordinaire toujours en contact avec la terre, nous donnant ainsi la sensation de la pesanteur et de l'attraction terrestre. Par ce geste, de tenir les pieds en l'air, hors de contact de la terre, durant plusieurs minutes, le pratiquant va engager un véritable défi à la lourdeur et l'inertie, comme si le corps pouvait s'affranchir de l'attraction terrestre et des contraintes de la pesanteur. Au fil du temps et de la pratique, la posture va ainsi inscrire puissance et légèreté dans le corps de l'adepte. C'est une pratique parmi les meilleures pour travailler sur la volonté et l'affranchissement des qualités tamasiques (du guna Tamas) et ainsi augmenter les qualités sattviques (du guna Sattva) au niveau du corps subtil.

Conseils :

  • Excercer la posture dans le mental,
  • Développer l'énergie avec volonté,
  • La fixation occulaire comme un appui.

Astuces :

  • Imaginer être comme un arbre couché au sol avec une branche solidaire du tronc qui s'élève vers le ciel,
  • En version alternée : trouver sa juste mesure en se déhanchant du côté de la jambe restée au sol,
  • En version complète : trouver un angle avec lequel il est possible de tenir de manière plus stable.

Bienfaits :

  • Effet bénéfique sur les muscles du dos,
  • Développe la volonté et la concentration,
  • Inscrit légéreté et puissance dans tout le corps.

Contre indication :

  • S'abtenir si les lombaires sont en souffrance,
  • Reposer si une douleur pointe en bas du dos,
  • Mieux vaut s'abstenir durant les règles.

Auteurs :

Modèle : Fanny Michel
commentaires :Michel Chauvet
composition :Michel Chauvet

Liens :

Retour Haut de page