Dhanurasana

Traduction :

La posture de l'Arc

Introduction :

La posture de l'arc est une grande posture classique du yoga. Elle est très réputée et doit être pratiquée régulièrement.

Présentation :

Au départ il faut être allongé à plat ventre, la tête en appui sur le menton, les pied joints, et les mains accolées au corps. Les yeux fixent déjà un point sur un support ou dans l’espace, il faut se concentrer sur la ceinture abdominale.

Sur une expir on plie les jambes et les mains prennent les pieds au niveau des chevilles ou des coups de pied. Sur l’inspir qui suit, tout en fixant le point, on redresse le buste et la tête. Il faut que les pieds tirent en arrière et vers le haut, la tête elle aussi doit être tenue vers le haut.

Il est recommandé de pratiquer alors au moins 7 souffles en Visamavritti, soit : 3 Matra à l’inspir, 12 en tenue poumons pleins (PP) et 6 à l’expir. Le compte se fait mentalement sans se presser. Dans cette posture il vaut mieux ne pas changer le compte en cours, si l’on est plus expérimenté on peut prendre dès le départ 4/16/8 voir 5/20/10 voir plus.

Attention dans cette posture il est recherché la stabilité et la continuité, il vaut mieux trouver un angle en hauteur et un compte du souffle pour lesquels on soit sûr de tenir jusqu’au bout, plutôt que de chercher la performance et une plus grande hauteur, si ce c’est pour ne pas aller au bout des 7 souffles.

Il y a bien ainsi deux comptes :

- Le compte pour Inspir/ PP / Expir
- Le compte de chaque souffle complet

Ne jamais presser le compte, vérifier que le mental n’agit pas sous l’emprise de la rapidité mais plutôt dans la maîtrise. Accentuer plus particulièrement Mulà Bandha pendant la rétention à PP et sentir l'énergie se condenser dans la colonne.

Symbolique :

Le compte de 7 souffles complets corresponds aux 7 cercles de l’énergie , faisant ainsi rentrer de plus en plus profondément en Soi.

Version intensive :

Dans cette version l’ensemble de la posture s’accomplit sur un seul souffle :

Expir on se saisit des pieds, Inspir on prend la posture et on tient à PP le plus longtemps, en prenant une hauteur maximal et un angle du corps le plus fermé possible. La tension est ainsi portée à son paroxysme. Il faut prendre de plus Shambavi Mudrà. Enfin à l’expiration qui suit on repose, et sur l’inspir on recommence. Si le processus énergétique se met en place les temps de rétention se rallongent.

Versions en élévation :

Maha Utthita :

Dans cette version, il faut démarrer à quatre pattes avec les mains à l'aplomb des épaules et les genoux légèrement rentrés à l'intérieur. Puis sur une expiration, prendre par exemple la cheville gauche avec la main groite. (Il s'agit de croiser sinon l'équilibre ne sera pas assuré). Enfin sur l'inspiration qui suit, prendre la posture complète en relevant le pied en arrière et en hauteur.

Fixer un point dans l'espace ou sur un support matériel droit devant soi et pratiquer le contrôle du souffle en Visamavritti. Exercer Mûla Bandha et prendre volontiers Jiva Bandha avec la langue. Pratiquer au moins 3 minutes en développant l'énergie, la chaleur et la vibration.

Il existe également une version un peu plus facile en s'appuyant non plus sur la main mais cette fois-ci avec l'avant bras perpendiculaire à l'axe du corps. Même concentrations et gestes que précédemment.

Utthita :

Dans cette version, il convient de croiser en soulevant un bras et une jambe et essayant de présenter un corps bien droit. Contrairement à la photo ci-dessus, il convient plutôt de fixer un point devant soi. Mêmes gestes et concentrations que précédemment.

Conseils :

  • Excercer la stabilité mentale
  • Développer l'énergie avec volonté.

Astuces :

  • Dans la version Maha Utthita, il convient de s'aider du pied qui soutient la posture.
  • Les tensions doivent disparaître au profit de la sensation du maintient de l'équilibre.

Bienfaits :

  • Effet bénéfique sur les muscles du dos.
  • Assouplit et tonifie la colonne vertébrale
  • Fait circuler l'énergie dans l'ensemble du corps.

Auteurs :

Photos : Mehmet Dilsiz
commentaires :Michel Chauvet
composition :Michel Chauvet

Liens :

Retour Haut de page