Viparita Karani Mudrâ

Traduction :

De manière générale Viparita Karani signifie toute forme de posture inversée, pourvu que la base se situe plus haut que le front. De façon plus classique elle désigne spéciquement la posture dite de la "Chandelle".

Présentation :

Il faut démarrer allongé(e) sur le dos, les jambes repliées et les plantes de pied au sol. Sur une expiration, on bascule le bassin en arrière, on lève les jambes puis on place les pieds, jambes tendues, à l'aplomb du visage. Les mains viennent alors en appui au niveau des hanches.

Le centre concerné dans cette posture est Vishuddi (ou Vishudda), il convient simplement de fermer les yeux, de voir le point intersoucilié, et de laisser aller le souffle, en respirant par les narines. Il est possible de mettre un souffle dans la gorge en contractant légèrement cette dernière, afin de faire frotter l'air à son passage. Dans ce cas là, Il faut voir le souffle aller et venir dans la colonne. Si le souffle s'appaise, il faut alors prendre conscience du moment entre la fin de l'expir et le début de l'inspir, soit le temps de pause à poumons vides.

Au fur et à mesure de la concentration, et de l'immobilité, il faut essayer de jouer avec le souffle de manière subtile, à savoir qu'il faut à la fois le laisser aller, et en même temps attendre qu'il se suspende dans la pause à poumons vides. Il s'agit de porter attention sur cette pause, sans toute fois la provoquer volontairement. La suspension peut se mettre en place spontanément, à ce moment là, il faut se laisser glisser dans l'interstice.

Cette posture est réputée pour arrêter le processus du veillissement. Ordinairement le liquide d'immortalité, (Amrita) s'écoule de la glande pinéale vers le centre du ventre d'où il est consummé. Dans cette posture, au contraire, ce fluide subtil se trouve conservé dans les chakras du haut. Par contre il ne faut pas espérer un quelconque résultat concernant cette posture si on ne la tient pas au moins 5 à 10 minutes voir beaucoup plus, et ce tous les jours.

Sur une expir, abandonner la posture en reposant délicatement le dos au sol. S'aider pour se faire de l'appui des bras et des mains au sol.

Conseils :

  • Laisser faire le souffle.
  • Prendre patience.
  • Se concentrer sur le centre de la gorge.

Astuces :

  • Incliner les jambes en arrière si trop difficile.
  • A la sortie ensérrer les genoux avec les coudes si les lombaires sont douloureuses.
  • Revenir toujours dès que possible en repos sur le dos les jambes allongées.

Auteurs :

Image : Andrey Plis
commentaires :Michel Chauvet
composition :Michel Chauvet

Liens :

Retour Haut de page